top of page

À propos de la divination.

Dernière mise à jour : 4 sept. 2023

Le but du présent article vise à donner quelques bases concernant l’utilisation d’outils de divination.


Qu’est-ce que la divination ?

On parle de divination lorsqu’il s’agit de "deviner" l’avenir ou le sens caché de la réalité.

Il y a bien entendu un amalgame avec le terme "divin" qui peut inviter à penser que le divin est la base sous-jacente de la réalité, et qu’il détermine l’avenir.

D’où le raccourci qui consiste à dire que pratiquer la divination, c’est être capable de voir l’avenir.


Les expériences quantiques font l’hypothèse que la réalité est entièrement contenue dans l’instant présent. Le passé et le futur sont donc intégralement contenus dans l’instant présent. Ce qui est évidemment contraire à nos perceptions sensorielles et à nos conceptions mentales. Il faut donc les dépasser.


Faut-il être voyant(e) pour pratiquer la divination ?

À défaut accélérateur de particules ou d’autres technologies adéquates, nous ne pouvons que pratiquer l’introspection au-delà de nos personnalités.


Pour cela, il faut faire l’hypothèse que ce que nous appelons conscient est en réalité inconscient, car il est extrêmement limité dans ses perceptions et dans sa représentation du réel qui déterminent notre personnalité. Cette personnalité s’est constituée avec les briques du monde matière, agrémentées de conditionnements karmiques, transgénérationnels, personnels et collectifs. Elle n’existait pas avant notre naissance et disparaît avec notre transition.


À contrario, ce que nous appelons inconscient est relié à une réalité impersonnelle, intemporelle, non locale, omniprésente. On peut donc le qualifier de superconscient universel. Bien entendu, ce superconscient est hors d’accès de notre conscience personnelle. Il faut donc développer des capacités non ordinaires pour percevoir cet inconscient potentiellement superconscient.


Dans sa définition la plus avancée, un(e) voyant(e) est donc quelqu’un qui a la capacité de percevoir cette superconscience.


Les trois canaux de la divination.

Ceci nous amène dans cette optique à définir trois étages principaux pour la pratique. Dans le Taoïsme, l’être humain se trouve entre le Ciel et la Terre. Dans notre approche qui pose la superconscience universelle comme étant omniprésente, l’être humain est un pont entre :

• Le Ciel, c’est à dire l’Âme et l’Esprit.

• L’Humain.

• La Terre, le Corps.


La pratique intégrale considère ces trois niveaux et les intègre. En effet, puisque par définition l’Être universel est omniprésent, il peut être perçu, senti, ressenti à tous les niveaux. Lorsque ces trois niveaux sont alignés, la perception est claire et pure.


Il est donc possible de sentir par le corps. C’est le domaine de la radiesthésie par exemple. Le corps est efficace du fait que son ADN est une antenne de l’Âme. La santé physique et psychique du corps et son bien-être favorisent la connexion à la Terre. L’entraînement permet au corps de fonctionner au maximum de ses capacités à la mesure de sa connexion aux étages supérieurs de l’être.


Le niveau de l’Âme rend accessible le plan d’évolution de chaque être, au-delà de son incarnation. C’est le niveau auquel accèdent les voyant(e)s lorsqu’ils parlent de vies antérieures, ou parallèles, d’annales akashiques, de voyages multidimensionnels, d’entités ascensionnées, d’êtres de lumière, etc.


Les voyants de ce niveau sont appelés Canal, Médium, Prophètes, Devins, Chamanes, Pythies, Druides, Mages, etc.


La pureté des perceptions et des transmissions dépend du niveau de conscience. Ce qui nécessite beaucoup de prudence, d’humilité, de discernement, de pratique et d’expérience.


Il n’y a pas de divination au niveau du pur Esprit car il est directement relié à la Source. À la place, il est possible d’employer le terme de divinisation.


Passer de la divination à la divinisation.

Par définition, les outils ou les supports sont concrets. L’inconscient (le superconscient) se manifeste par le canal de transmission qui est ouvert. Cela peut être un pendule comme dans la radiesthésie, un jeu de cartes comme le Tarot, une représentation symbolique comme en Astrologie, ou un oracle, tel le tirage du Yi Jing.


Il est important que l’utilisateur ait intégré la grille de lecture qu’il emploie, et puisse l’expliquer, afin que la transmission soit compréhensible et adaptée aux participants.


Si on utilise le Tarot, le Zodiaque, le Yi Jing, ou autre, il faut bien connaître la structure de ces outils, ce qui demande un temps certain d’étude et de réflexion. C’est la partie technique, certes passionnante, mais qui est à valeur essentiellement pédagogique.


Mais l’essentiel est le travail sur soi, à la fois psychologique, énergétique, spirituel, initiatique, qui permet de se libérer des inconscients collectifs, des conditionnements et filtres personnels, et d’accéder à un niveau supérieur de conscience. Ce travail est essentiel pour passer progressivement de la divination à la divinisation.


À suivre…




6 vues0 commentaire

Kommentare


bottom of page