top of page

La Voie du Bien-Être.

Dernière mise à jour : 3 janv.

Que serait notre vie sans bien-être ? De quoi, de qui, dépend notre bien-être ? Comment l’atteindre et le cultiver ?


Le sujet est extrêmement vaste et très documenté, car on peut dire que le bien-être nécessite des recherches et demande des efforts pour sortir d’un monde dans la survie, gouverné par l’artificiel, le stress, l’insécurité et la peur.


Développer le bien-être nécessite de revenir à soi, ce qui demande un minimum de connaissance de soi. De plus, le bien être résulte d’un alignement entre les plans matière, ceux de l’Âme et de l’Esprit qui représentent notre nature supérieure originelle. Je résume ici quelques notions utiles concernant notre personnalité dans le plan matière. Les autres niveaux seront abordés ultérieurement.


Pour simplifier, les quatre niveaux matière sont le physique, l’énergétique, l’émotionnel et le mental. Cette distinction est arbitraire car tous ces états sont intimement reliés et interdépendants. Je les distingue donc dans un but pédagogique.


Chacun de ces étages nous relie à des Éléments au sens symbolique et alchimique du terme. Avec des analogies à des aspects de la nature qui nous sont proches.


Les quatre niveaux matière.


Le plan physique.

Le plan physique nous relie à l’Élément Terre, au monde minéral. Le corps physique a besoin de matière minérale pour se consolider, pour définir ses formes, ses limites. La science matérialiste développe les connaissances de l’anatomique et la physiologique, et voit le corps comme étant une machine biologique. Cette lecture est certes intéressante, à condition bien évidemment de ne pas tomber dans le transhumanisme.


Ce plan physique nous limite et nous fait vivre dans la séparation.


Le plan énergétique. 

Le plan énergétique nous relie à l’Élément Eau, et au besoin de nous ressourcer auprès du monde végétal. Ce niveau nous pousse à nous rapprocher des plantes et des arbres en particulier. Les pratiques de Yoga et de Qi Gong sont très bénéfiques. Elles ont été exportées dans différentes thérapies qui utilisent la respiration comme outil de base.


Cet étage nous permet d’entrer en relation, à fonctionner dans différents systèmes.


Les émotions.

Les émotions sont en résonance avec le monde Animal et l’Élément Air. Ce qui nous intéresse dans le monde animal en général est l’expression de leurs émotions. D’où notre engouement pour les animaux domestiques.


Si elles ne nous submergent pas, si ne les refoulons pas, et si nous savons bien les exprimer, nos émotions nous nourrissent, nous donnent du plaisir, de l’intensité, et stimulent notre sens artistique.


Le mental.

Notre mental est comme un arc-en-ciel qui va des émotions à l’intuition. L’intellect en est la partie rationnelle. Il nous relie à l’Élément Feu et à l’étage humain. Pourtant peu d’êtres humains ont vraiment développé leur rationalité. Il s’agit essentiellement des inventeurs scientifiques.

Bien sûr, il existe des êtres humains avec un intellect sur-développé qui sont prisonniers de leurs certitudes, de leurs conditionnements, de leur conception du monde et qui écartent les faits qui contredisent leurs théories. Le développement de la science s’en trouve entravé. Ce qui faisait dire à Charles de Gaulle : « Des chercheurs on en trouve, des trouveurs, on en cherche ! »

L’intellect peut aussi développer une science sans conscience et mettre au point toutes sortes de stratégies, de techniques et d’outils orientés destruction.

Cet intellect peut aussi servir à faire barrière à l’intuition et aux perceptions non sensorielles, et tenter de contrôler les émotions. Tenter seulement, car il n’y arrive pas vraiment.

L’intellect peut aussi élaborer des croyances, des idéologies et des lois qui sont destinées à contrôler ceux qui les adoptent, et soumettre ou à éliminer ceux qui s’y opposent.


Les trois processus.

Je fais ici une analogie avec les plans matière, de l’Âme et de l’Esprit.


Poser la base et le cadre.

Le plan matière représente la base. Le processus associé consiste à établir de solides fondations, poser un cadre et ses limites, à filtrer les entrées, à éliminer ce qui ne sert plus à l’image d’un sculpteur qui fait apparaître une forme dans un bloc de bois ou dans une roche.


Se développer.

Le processus suivant est celui du changement, des échanges, de l’acquisition, de l’évolution, de l’élévation qui permet de se relier au supérieur.


Se réaliser.

Enfin le troisième processus permet d’intégrer, de réaliser, d’atteindre le but, d’offrir.


Les douze étages du bien-être dans les plans matière.


Chaque niveau des plans matière comporte donc trois étages.


Le bien être physique et la Terre.

  1. La Terre apporte la stabilité. Il faut donc d’abord se sentir en sécurité. Puis écouter notre corps pour pouvoir respecter ses cycles, nourrir ses besoins et son intégrité. La nourriture est importante à ce niveau.

  2. La Terre fournit ses ressources. Il s’agit de poser des actes ajustés pour nous-même en tenant compte de notre environnement. Dans les activités et dans les exercices, alterner l’action et la détente.

  3. L'écologie de la Terre amène la fertilité. Il faut faire le nécessaire pour être en bonne santé et pour le rester.


Le bien être énergétique et l’Eau.

  1. L’Eau et les fluides favorisent les échanges, la libre circulation des énergies. Mais il faut apprendre à réguler notre énergie, nos pulsions, et à nous protéger des parasites.

  2. L’Eau nettoie et suit un cycle de régénération. Il est alors question de trouver l’équilibre entre la souplesse et la force, l’endurance et la vitesse. Mais aussi apprendre à se ressourcer et à se régénérer.

  3. L’Eau informe. Il convient de faire le nécessaire pour être en forme et pour le rester.


Le bien être émotionnel et l’Air.

  1. L’Élément Air montre l’importance d’une bonne respiration pour réguler nos émotions et maîtriser nos désirs.

  2. L’Air circule et vivifie. Le bien-être nécessite de sortir des systèmes relationnels aliénants ou toxiques afin de purifier, canaliser nos émotions et développer notre créativité.

  3. L’Air est transparent et relie tous les êtres. Comme une invitation à créer l’harmonie en soi et autour de soi, à cultiver l’art d’être heureux.


Le bien être mental et le Feu.

  1. Le Feu apporte la détermination, la volonté. Mais il faut apprendre à se concentrer et à réfléchir sur ce qui est réel, juste et vrai. Penser par soi-même. Lâcher-prise. Revenir au présent, ici et maintenant.

  2. Le Feu est lumineux. À ce stade, il faut savoir se remettre en question. Développer sa curiosité, sa logique. Se documenter pour approfondir sa réflexion. Chercher d’autres points de vue que les siens. Être capable de comprendre toutes les positions. Élargir sans cesse sa conscience. Apprendre à s’organiser.

  3. Le Feu amène au Soleil. Il est possible de chercher l’inspiration hors des sentiers battus. Développer son intuition. Mettre en forme et partager le fruit de ses recherches pour le bien-être de chacun.


Les exemples décrits ci-dessus montrent à quel point le bien-être est nécessaire pour soutenir les autres secteurs de vie, même s’il n’en n’est pas toujours l’objectif.


Nous verrons ensuite ce que signifie le bien-être du point de vue de l’Âme et de l’Esprit. Donc à suivre.











2 vues0 commentaire
bottom of page