top of page

Incarner la meilleure version de Nous-même.

Dernière mise à jour : 2 févr.

Il existe quatre grandes perspectives dans notre rapport au monde : l’horizontale, l’oblique, la verticale et l’intégrale. Autrement dit, la Voie de l'action juste et du Service à autrui, la Voie du Cœur et de l'Amour, la Voie de la Lumière et de l'Illumination et enfin la Voie intégrale de la Sagesse immortelle.

Voici en résumé quelques réflexions à ce propos.



L’humain horizontal agit dans le monde matériel et se réalise en pratiquant la Voie de l'action juste et du Service à autrui.

Lorsque l’approche horizontale est coupée des autres perspectives, la conscience enfermée dans le monde matériel lutte pour sa survie.


Par contre, lorsque cette perspective n’est pas considérée et maîtrisée, aucune réalisation n’est possible.


Selon la théorie ayurvédique des gunas, l’attribut de cet étage est tamasique, un état caractérisé par la lourdeur, l’ignorance, l’obscurité, l’impureté et l’inertie.


En reprenant les symboles de la mythologie indouiste, j'associe tamas à la déesse Kali.



Collectivement, l'Âge de Kali, le Kali Yuga est une période de divisions, de violence, de destructions massives, de guerres, de malheurs, d'inversion des valeurs, d'une prolifération des mensonges, des manipulations.


J'associe également ce niveau de conscience à la déesse Durga la guerrière.



C'est aussi l'illustration d'un état de conscience totalement déconnecté du Soi. L'énergie ne dépasse pas les trois chakras de base et stagne dans le ventre, dans une zone de survie limitée à la sécurité, aux plaisirs, à la sexualité, au confort matériel, à la richesse et au pouvoir temporel.


Certes, les besoins de base sont réels et il est tout à fait juste de les satisfaire. Mais est difficile, voire impossible de s'élever vers d'autres étages de la vie lorsque nourrir ces besoins est la seule préoccupation de l'être.


La Voie de l'action, du service à autrui, apporte la maîtrise de ce niveau matériel.


L’humain culturel alimente l’Art et la Science  et s'épanouit en pratiquant la Voie du Cœur et de l'Amour.

Lorsque l'énergie monte au niveau du cœur, il devient possible d'atteindre le plan mental dont l'un des niveaux est celui de l'intellect. Ce dernier est pris en tenaille entre différentes forces puissantes. C'est sans doute la raison pour laquelle très peu d'humains sont capables de véritable réflexion et d'introspection méditative. L'illustration qui suit montre les trois étapes de la sublimation de la force de vie.



La vie culturelle au sens large peut apporter le sens de la beauté, la réflexion sur la vie, la logique, une certaine compréhension du monde auquel elle apporte de la beauté, de la considération et de la technologie.



Mais si cette perspective est coupée de la verticale, alors la technologie alimente la domination, les guerres, l’artificiel, la folie destructrice. Selon l’approche indienne cet état rajasique se manifeste par l’activité, le désir, l’agitation, l’excitation, etc. Un état tiraillé dans la dualité, entre l'ombre et la lumière, dans un perpétuel changement.



La Voie du Cœur, de l'Amour se pratique à ce niveau. La déesse, la shakti correspondante est Sarasvati.



Sur la Voie de la Lumière et de l'Illumination, l’humain vertical accède aux mondes invisibles multidimensionnels.

Quittons le monde duel de la fausse spiritualité, des fausses matrices d’ascension, des pratiques déviantes, des pensées magiques, des actions déconnectées du réel, des croyances limitantes, du prosélytisme, etc.


Lorsque l'énergie est capable d'atteindre les chakras supérieurs, elle permet à l'être de se verticaliser et de se centrer. C'est la voie de l'illumination. L’essence même de l’approche verticale est satvique, un état de maîtrise de soi caractérisé par la pureté, la paix, la sagesse et l’harmonie.


Telle la Voie de la Lumière et de l'Illumination.



Cette perspective permet de maîtriser le voyage dans la multi-dimensionnalisé. À l’extrême, le monde matériel dans lequel nous sommes habitués à vivre cesse d’être réel.


D’un côté nous retrouvons l’accès à l’univers entier, une créativité infinie, et des niveaux de conscience, d’être, de joie et de plénitude inconcevables et indescriptibles, avec la sensation que telle est notre vraie nature.



L’humain intégral  avance sur la Voie de la Sagesse immortelle.

La pratique intégrale est connue dans la Tradition des Immortels Taoïstes en Chine et des 18 Siddhas en Inde. Elle ne peut être pratiquée que sous la gouvernance directe de notre maître divin intérieur, de notre Soi. Ce Soleil intérieur qui alchimise le corps et la personnalité, rayonne depuis le Centre de notre Cœur et illumine notre Superconscience.


La puissance qu'elle procure ne doit pas être déviée. De ce fait, elle est réservée aux êtres qui font preuve des qualités nécessaires, et pour les autres elle est gardée secrète.



Cette Voie inclue donc tous les niveaux les plus avancés du Service, de l'Amour et de l'Illumination.

Le défi de l’humain intégral est d'incarner son Être véritable, de fusionner l'Esprit et la Matière. Il doit donc maîtriser l’Alchimie.



Le paradoxe est que l’universel s’exprime dans la diversité. Les adeptes des idéologies et les religions, parfois très séduisantes, ont tendance à vouloir imposer un seul point de vue, une pensée unique, le même uniforme à tout le monde.



Or l’humain intégral fait le contraire, il invite chacun à se retrouver lui-même, à émerger de ses matrices, à exprimer et partager les talents et la spécificité de la meilleure version de lui-même.




16 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page