top of page

La Croyance, la Foi, la Connaissance et l’Expérience.

Je traite ici un sujet vaste et dense, avec un regard que je résume de la manière suivante :


« Nous sommes fondamentalement une Supraconscience multidimensionnelle que nous appelons l’Esprit immortel, qui vibre dans un potentiel d’Espace-Temps infini que nous appelons la Source.

Depuis cet état, nous projetons une Âme qui évolue et expérimente la vie à travers différentes incarnations, dont certaines se trouvent sur Terre. »


Ce que je viens d’énoncer, est-ce une Croyance, l’affirmation d’une Foi, une réflexion méditative, une invitation à aller vers Soi, ou le témoignage d’une Expérience ? Seul celui qui l’énonce peut le savoir !

Je commence donc en toute logique par cette déclaration : prenez dans ce que dis et écris ce qui vous convient, et laissez le reste si ce n’est pas votre Expérience.


Libérer notre intellect de ses croyances.

Pour ceux qui écoutent ou qui lisent cette affirmation sans en avoir fait eux-mêmes l’Expérience, ce n’est au mieux qu’une hypothèse qui relève du monde des Croyances. Croire consiste à vouloir que le monde soit conforme à nos souhaits, envies, désirs, ou à des conceptions préétablies.


Croire, c'est aussi camper dans ses certitudes et dans ses convictions. C'est faire de "rester droit dans ses bottes" une qualité. Les certitudes bloquent le dialogue et la curiosité. Les convictions nous entraînent dans des débats et des confrontations stériles et destructrices. Ces discussions ne font jamais naître la lumière de la vérité car elles alimentent le combat des egos.


Certains croyants sont suffisamment convaincus pour vivre ce qu’ils qualifient de Foi. Or la Foi est la plupart du temps un renforcement des Croyances dont les religions se sont fait une spécialité avec leurs doctrines qui récupèrent l'aspiration naturelle des êtres à retrouver leur Essence.


La Croyance correspond au niveau intellectuel qui est souvent confondu avec le Mental. Le Mental est une vaste gamme de fréquences vibratoires qui va des Émotions supérieures à l’Intuition. Au milieu se situe l’Intellect. Si ce dernier était à sa juste place, il permettrait simplement d’exprimer les émotions sublimes dans l'Art, et les Intuitions géniales dans le domaine scientifique.


Mais c’est loin d’être le cas lorsque l’intellect surdéveloppé, piraté, conditionné et rigidifié, contrôle et bloque la reliance entre nos émotions supérieures et notre Intuition. Ce qui crée inévitablement les incompréhensions, les fanatismes, les divisions, les guerres de Religion et leurs variantes. La démarche de ce genre d’intellect est la pire manière de communiquer et de comprendre le monde. Elle génère des Sciences sans Conscience, des Arts déviants, des Religions en réalité sans Cœur et sans la moindre humanité.


Dans une démarche de retour à l’unité intérieure, il convient donc de remettre notre intellect à sa place. Les stratégies seront évidemment différentes selon que intellect est surdéveloppé, piraté, conditionné ou rigidifié, d’autant plus que ces structures correspondent à des mécanismes de défense bien connus en psychopathologie.


Le programme consiste donc à éliminer progressivement toutes les Croyances qui nous conditionnent et auxquelles nous donnons de la valeur. Y compris celles qui consistent à croire qu’il n’y a rien, que tout est faux, que le monde et la vie sont le résultat du hasard et de la nécessité.


Ce processus de dégagement doit respecter la croissance de chacun. Un enfant a besoin de ses jouets, mais un adulte n’y est plus attaché. Il n’y a rien de péjoratif ou de déshonorant à reconnaître et à respecter nos parts d’enfant intérieur. Elles sont naturelles, joueuses et créatives et demandent simplement d'être acceptées, comprises et aimées.


Passer du Doute à la Connaissance.

Étant donné que notre Conscience perçoit la réalité en fonction de sa fréquence, le Croyant fait l’Expérience de ses Croyances. Et dans son monde, il rencontre le Doute. Le Croyant se laisse alors emporter par le Doute ou au contraire renforce sa Foi.


La rencontre avec des Croyants qui ont d’autres formes de Foi n’est pas toujours tolérante, ce qui est fréquent en matière de Science ou de Religion.


La tolérance consiste à cesser de vouloir avoir raison et de juger l’autre. C'est ce qui permet de comprendre d'autres points de vue que le sien et de s'enrichir en partageant d'autres expériences. Nous sommes ici dans le domaine de la communication ouverte et ajustée dont voici quelques principes.

  • Comprendre n’est pas excuser.

  • Pardonner n’est pas se voiler la face et autoriser n’importe quoi.

  • Être équanime n’est pas être détaché de tout.

  • Lâcher prise n’est pas baisser les bras, laisser faire et se résigner.

  • Tenir compte des critiques n’est pas une faiblesse.

  • La correction d’une erreur n’est pas une punition.

  • L’incertitude n’est pas le doute.

  • Le vide nihiliste n’est pas la vacuité qui ouvre l’infini des possibles.

  • Etc.

La solution consiste donc à intégrer notre dualité, à nous ouvrir à la diversité de la réalité extérieure, en écoutant plutôt nos intuitions et nos émotions supérieures et en les manifestant lorsque cela est opportun.


La voie de l’introspection consiste à cultiver le beau, le bon, le juste et le vrai.

Existe-t-il une Connaissance absolue, définitive ? Ou faut-il considérer que tout dans l’univers est en éternel renouveau ?


Le meilleur moyen d'accéder à la Connaissance se trouve d’abord en nous-mêmes. Écouter notre corps, c'est être présent à ce que nous vivons ici et maintenant. Par corps, j’inclus le corps physique et ses extensions énergétiques, émotionnelles et mentales. C’est le point de départ de quelques questions.

  • Quelles actions, quelle discipline je mets en pratique pour ma santé et mon bien-être, pour rester en forme et cultiver ma force ?

  • Par qui, par quoi et comment suis-je influencé dans mes relations ? Suis-je à ma juste place dans le collectif ? Quel est mon impact dans le respect des autres ?

  • Quelles sensations, quelles émotions m’épuisent ou me nourrissent ?

  • Quelles pensées j’entretiens, comment je développe et ouvre mon intelligence ?

  • Suis-je bien à l’écoute de mes intuitions, dans la subtilité et dans le respect de la vie ?

Puis l’introspection explore le domaine de notre Âme. Il n’est plus question de chercher et de croire à quoi que ce soit, mais d’être présent de plus en plus profondément à ce que nous vivons et à ce qui se passe autour de nous.

  • Est-ce que le beau, le bon, le juste et le vrai inspirent nos pensées, s’expriment dans nos émotions, et s’incarnent dans nos actions ?

  • Comment alimentons-nous et exprimons-nous notre vie intérieure dans ce monde ?

  • Qu’est-ce qui nous fait vibrer, qui nous inspire, qui nous passionne ?

  • Quelles sont nos hautes valeurs, nos aspirations profondes, notre spécificité ?

  • Quelle est notre Vision, notre Haut Idéal, le but de notre incarnation et de notre évolution sur Terre ?

  • Quelle est notre perception des règles, des principes et des lois universelles ?

Ensuite et de manière tout à fait ajustée pour le bien de tous les règnes et de tous les êtres, nous pouvons cultiver puis incarner la Puissance de notre Esprit immortel.


En pratique.

Voici quelques conseils et constatations.

  • La vraie Connaissance est celle qui est intégrée à partir de l’Expérience.

  • La vraie guidance est celle qui résulte de l’écoute de notre Intuition.

  • Plus nous sommes détendus et plus nous pouvons nous concentrer.

  • Plus nous sommes concentrés et plus notre Conscience s’expanse.

  • Plus nous intégrons notre dualité, et plus nous nous éveillons.

  • Plus nous accueillons la diversité dans l’unité et plus, ensemble, nous devenons puissants.



7 vues0 commentaire

Commentaires


bottom of page