top of page

Sur la Terre de la Paix suprême.

Les disciples du maître étaient réunis en un cercle formant un dôme qui s'élevait vers un Soleil éclatant.



Comme à l'accoutumé, le maître désigna un disciple pour amorcer l'enseignement du jour. Ce disciple commença par témoigner de l'expérience qu'il venait de vivre dans sa méditation.


« Guidé par l'Amour pour la Source, mon esprit voyageait dans l’univers de ma Conscience et explorait la Réalité, au-delà des limites illusoires des corps et des mondes. J'avais appris à me focaliser au centre de mon Cœur d’où rayonnait une puissante infinie. J'étais prêt à poursuivre avec gratitude cette expérience de plénitude et de bonheur absolus.


J'eus alors l'impression de sombrer dans un gouffre insondable. L'obscurité était dense, intense. Je me sentais comprimé à l'infini. J'avais l'impression d'être plongé dans un immense trou noir.



La solitude, la contraction, la douleur me paraissaient réelles, tangibles, étouffantes, insupportables. Je sentis alors la Terreur. J'essayais en vain d'échapper à des ennemis redoutables, à des monstres hideux et menaçants, aux figures de mon enfer. J'étais submergé par le déferlement des vagues d'un océan déchaîné.


J'avais l'impression de sombrer dans un trou de désespoir sans fin, d'être enchaîné dans d'une prison d'impuissance, de ne trouver aucune issue et de perdre toutes mes forces. Au royaume de la peur, tout était emporté, détruit. J'étais abandonné, perdu.


Un grand être se présenta alors devant moi et me déclara avec férocité : « Je suis le Prince de ce monde, le Passeur du multivers. Je suis le Maître du Grand Trou Noir. Crois-tu que ta Source n’est qu’Amour et Lumière ? Non ! La Terreur s'oppose sans cesse à l'Amour et aucune Lumière ne parvient à faire disparaître les Ténèbres.


La Source est la plus puissante dans le Vide infini de son côté Obscur.  »



Puis il ajouta, sur un ton presque séducteur : « De quoi as-tu encore peur ? »



Je sentis alors au plus profond de mon être une Présence. Un témoin. Un silence. Une force. Je pouvais m'abandonner, me détendre.


Je répondis sans hésiter : « Je n’ai peur de rien, ni de personne, car rien de réel ne peut être menacé, et rien d’irréel n’existe. Seule la Paix est réelle. »


Il repris son ton méprisant : « Tu vois ce Trou Noir ? Alors saute ! »



Ce que je fis sur le champ.


Pendant mon voyage qui ne dura que le temps d’un éclair, rien ne pouvait m'atteindre ou me détruire. J'avais l'impression changer de plan de conscience, de pénétrer dans la Profondeur d'une Paix absolue. La puissance était inconcevable et unifiait les vastitudes océaniques des univers multiples où était pur Amour, tout ce que Nous sommes.


Et je me retrouvais instantanément parmi vous ! »


Après quelques minutes de silence extatique, le maître développa l'enseignement du jour.



« La Vacuité est le potentiel de tous les univers, de tous les possibles. De la Vacuité émerge le Un. De l’Unique naît la dualité qui engendre ensuite la diversité. Dans notre monde, elle se manifeste sous la forme des paires d’opposés et du changement permanent, en rotation constante autour de la Vacuité originelle. De ce fait, toute matière et toute énergie est en mouvement incessant.



Lorsqu'elle prend l'apparence de la Terre, l'énergie-matière réunit et équilibre les opposés. Elle semble en effet régie par deux maîtres dans lesquels l'illusion voit deux adversaires.



L'un des adversaires est connu sous différents noms, et notamment sous celui de Prince des Ténèbres. On l'appelle parfois le Tentateur, l'Ange déchu, le Diable, l'Adversaire. Il règne sur la matière par la densité, par la contraction, par la force la plus condensée. Il détermine des limites. Il brise les faiblesses, détruit les possessions, les objets de pouvoir, les attachements, les hésitations, les résistances, les inerties. Dans l'illusion, l'action du Prince des ténèbres engendre la violence, la peur, la destruction, la souffrance, le malheur, la maladie, la mort.



Un maître du Cœur est libre de tels jugements. Ces adversaires apparents ne connaissent et ne servent en réalité qu'une seule loi, celle de l'Unité. Un maître dépasse le jeu des contraires et déploie pleinement la volonté de l'Amour unifié dans le jeu éternel de la création.



Celui que l'on appelle parfois le Prince de ce monde est un facteur essentiel du changement et de l'évolution. Son action détruit l'ancien, l'irréel, l'illusion.


Le Prince des ténèbres délivre l'aspirant de ses illusions, de ses chaînes, de tout ce qui le retient encore loin de lui-même, de tout ce qui le détourne de la Voie de l'Unité.


Il oblige l'aspirant à cesser de vouloir prendre, de posséder et de dominer, à abandonner les jeux de pouvoir, et à s'alléger.



Les Ténèbres forgent la volonté de manifester la Lumière. Elles testent la détermination, la force et la constance. Elles aident l'initié à plonger profondément dans sa nature primordiale, à s'unir intensément avec sa réalité immortelle, à aimer avec toute la puissance de son Cœur.


Un maître affirme avec puissance et avec autorité : « Avec toute la puissance de mon Cœur unifié, je rayonne sans cesse et sans faillir l'Amour de la Source Une car je suis un Soleil immortel, éternellement libre et uni à ma divine Origine. »



Alors le secret du Prince des ténèbres se dévoile :


« Toute manifestation explore et expérimente l'Infini des possibles et tu en es l'incarnation. 


Ainsi, dans tes cachots, je forge la Lumière de ta Conscience, l’intensité de ton Amour et la puissance de ta détermination. Je t'oblige à dépasser tes épreuves, à renoncer à l'illusion de ton ignorance. Je te défies de sortir de tes limites, de tes possessions, de tes complexes, de ton égocentrisme, de tes identifications, de tes petits conforts et de tes conditionnements.


Je te condamne … à guérir et à réussir ! »


Dans l’Unité, la dualité disparaît, tout simplement ! Ainsi, le combat apparent entre l'Ordre et le Chaos, entre le Bien et le Mal, tout cela est cesse dans la perspective de l’Unité.


Il n'existe qu'un seul processus, celui du changement, de l'éternel renouveau dont le Un est le pivot et dont la Vacuité est la Source. »


Les propos suivants répondirent à plusieurs questions à propos de la Terre.


« Ce qui est appelé l’Élément Terre est un symbole de la Puissance, un visage du Sans Nom. Le principe de la Terre manifeste la volonté, la force, la puissance. La Terre peut être dense ou subtile. Lorsque l'énergie-matière se manifeste dans la densité, elle est la base solide, la fondation et la matière première de toute la création. Sa solidité est protectrice.



La Terre manifeste aussi la fécondité. Son essence est la maternité : la capacité de donner naissance, de renouveler, de structurer la croissance. La Terre se cultive. Elle est un berceau pour les graines, elle porte la récolte. La Terre conserve les cristaux, les éléments chimiques, les briques élémentaires de la matière. Elle abrite le règne minéral.



Le maître atteint la maîtrise de la Terre en épousant la fécondité. Lorsque sa volonté d'offrir l'Amour est intense, un maître est capable de matérialiser et de dématérialiser tout objet, dense ou subtil.


Pour atteindre la maîtrise, il faut cultiver d'abord ses Terres intérieures. La Terre représente un défi pour l'intelligence, un jardin pour cultiver les qualités du Cœur, un ressort pour l'énergie de la vie. La vie quotidienne est un tremplin pour déployer la volonté d'aimer.


La Terre de la Conscience doit être libérée de ses barrières, de ses rigidités, de ses identifications, de ses préjugés, de ses jugements, de ses croyances, de ses opinions. Cette Terre doit être fécondée par l'intelligence de l'Amour. Alors, Les intuitions, les inspirations, les idées neuves peuvent s'exprimer.



La Terre des émotions, des sentiments doit être délivrée de ses attentes, de ses frustrations, de ses attachements, de ses besoins, de ses agitations. La Terre émotionnelle est destinée à devenir un canal de l'amour inconditionnel, à offrir ses offrandes et à déployer les qualités du Cœur que sont l'appréciation, la reconnaissance, la bienveillance, la douceur, la compassion.



La Terre concrète, matérielle, se trouve dans la vie de toutes les cellules, dans l'énergie qui réunit tous les organes du corps physique et dans l'élan qui propulse chaque action.


Ton corps est ton Cristal, ton bijou.



Manifester la maîtrise sur la Terre, c'est agir avec puissance et détermination, dans la détente et le lâcher-prise, à partir du Cœur. La Terre est le cadre de la vie quotidienne, de champ de l'incarnation. Aucun geste, aucune attitude, aucune parole n'est banale. Tout ce que nous percevons et émettons est la manifestation de notre reflet dans le miroir.



Chaque instant offre une occasion d'aimer, de servir, de sourire, de s'émerveiller, de remercier, de bénir, d'exprimer et d'offrir seulement l'Amour puissante et unifié. »



Alors la Conscience pure de l’Unité inonda l'assemblée de sa vibration puissante et amoureuse.



« Que la graine de l'Amour pousse dans la Terre de vos Cœurs. Libérez-vous des illusions.


Que votre Amour pour tous les êtres se déploie dans l'Amour unifié infini.


Que vos Cœurs soient purs comme des cristaux de lumière, puissants comme des Soleils, et qu'ils donnent naissance au nouveau Ciel et à la nouvelle Terre.


Alors l'Univers pourra disparaître dans la Réalité, dans le Un sans nom et sans forme, dans la Paix suprême de la Vacuité primordiale.


Ainsi, offrez votre vie à la Source des Univers et la meilleure version de Vous-même émergera dans toute sa puissante splendeur. »



Ses dernières paroles vibrent encore dans nos Cœurs.

17 vues0 commentaire

Comments


bottom of page