top of page

Passer du travail sur soi à la confiance en Soi.


Le travail sur soi relève du domaine de la psychothérapie et vise à réorganiser notre personnalité.

La confiance en Soi est un processus d’intégration et d’unification de toutes nos parts multidimensionnelles. C’est une démarche initiatique et alchimique.

 

L’essence de cette pratique est de nous connecter directement à notre Source universelle, d’en capter les informations et d’en intégrer progressivement la puissance. D’où l’expression ‘’grandir en conscience et en expérience’’.

 

La première étape qui est parfois la dernière mais qu’il est préférable de faire fonctionner en arrière plan de nos activités objectives, consiste à rester au contact de notre Essence-Source.

 

Prenons l’exemple d’un poste radio. Il faut d’abord le brancher et s’assurer qu’il peut fonctionner correctement.

Puis ajuster les antennes et trouver la fréquence d’émission de la source qui nous intéresse.

Ensuite nous devons régler le volume sonore en fonction de nos besoins.

Le poste radio n’est pas seulement un récepteur puisqu’il émet des sons.

S’il n’y a pas trop de bruits parasites autour de nous, il est possible d’écouter l’émission qui nous intéresse en vacant à d’autres occupations.

Mais il est impossible de trouver l’émetteur de l’émission dans le poste radio, tout comme il est inutile de répondre à ceux qui nous parlent à la télévision car ils ne sont à l’arrière de son écran.

 

Notre structure d’incarnation, notre corps qui va du plan physique au plan mental, est l’équivalent de notre poste radio en plus complet et plus complexe. Il nous offre un accès direct à notre multi-dimensionnalisé. Les sensations et les actions sur les plans physique et énergétique, les émotions, les pensées et les intuitions sont autant de réglages à réussir pour contacter notre pure Conscience Source.

 

C’est dans la matière que se développent les capacités de concentration, de volonté, de réalisation, de puissance. Pour cela, nous devons habiter tous les étages de notre structure d’incarnation.

 

Or la matière oppose, supporte, résiste, sépare. Nous simplifions évidemment pour expliquer comment fonctionne la loi des contrastes dans l’univers matériel. Cette loi peut-être énoncée de la manière suivante : toute action dans un sens entraîne une réaction dans le sens opposé et de force égale.

 

Vous pouvez posséder un magnifique bateau. Mais s’il y a un petit trou dans la coque et que vous ne vous en occupez point, le navire entier finira par sombrer. C’est la raison pour laquelle il est indispensable de sortir de notre zone de confort pour visiter régulièrement les parts de nous-mêmes qui pourraient nous entraîner vers un naufrage. C’est ainsi qu’en cherchant à incarner notre lumière, nous devons rencontrer nos parts d’ombre et leurs maîtres : les Archontes.

 

Se libérer des Archontes.

De nombreux conflits, guerres, discordes, accidents, ne peuvent s’expliquer rationnellement, logiquement. Il faut prendre en compte des plans plus subtils que le monde physique et commencer par la jungle éthérique.

Le terme Archonte est employé par les gnostiques pour désigner les faux dieux qui règnent sur cette jungle, qui cherchent à couper les humains de leur Âme et à les maintenir dans des faux mondes. Ces prédateurs peuvent être incarnés ou prendre possession d'une enveloppe humaine. Certains humains coupés de leur Âme sont des prédateurs déguisés.

 

Ces Archontes ont plusieurs fonctions. On peut les comparer à des forgerons. En tant que tels, à l’aide du feu et de l’eau, entre le marteau et l’enclume, ils forgent les qualités dont nous avons besoin pour agir de manière juste, alignée et authentique, en pensées, en paroles et dans les actes.

Voici quelques exemples.

 

Ils sont les gardiens de la matrice. D’où le titre de ‘’princes de ce monde’’. Ils ont tendance à considérer les humains comme du bétail ou comme des esclaves.

 

Ce qui nous oblige à affirmer notre souveraineté pour sortir de la soumission, de la révolte, de l’impuissance, de l’injustice et de l’arrogance.

 

Ils sont aussi des examinateurs. En effet, ils sont très efficaces pour détecter toutes nos failles, celles par lesquelles ils tirent les ficelles qui leur permettent de nous manipuler. Ils sont experts pour semer le doute et la terreur, mentir avec la plus grande assurance, promettre pouvoir et richesse, ruiner et détruire tout ce qui leur résiste, etc. Ils emploient sans état d’Âme la séduction ou les menaces.

 

Ils nous obligent à retrouver notre intégrité et notre vérité pour sortir de la corruption, des connivences, du fanatisme.

 

Ils ont un côté entraîneurs. Lorsqu’ils ont localisé une proie, ils ne la lâchent plus comme des loups qui courent après un caribou ou un chat qui joue avec la souris encore vivante qu’il vient d’attraper.

Ces Archontes prétendent éliminer les faibles et les inutiles, favoriser la sélection qui améliore la qualité de l’élite. En oubliant évidemment de préciser que cette ‘’élite’’ sera à leur service et que tout valet récalcitrant sera éliminé.

 

Ils nous poussent à développer le courage, la détermination, l’endurance et la puissance pour sortir de l’agitation, de la dispersion, de la violence, de la paresse, de l’inertie.

 

Ce sont aussi des guides. De même qu’ombre indique la direction opposée à la lumière, lorsqu’un Archonte indique une direction, il est impératif de prendre la direction opposée à celle indiquée. On se souvient par exemple de la devise ‘’le travail libère’’ inscrite sur la porte des camps de la mort, et du sort réservé aux ‘’travailleurs’’ qui n’avaient pas pu s’échapper.

 

Ils nous obligent à faire preuve de discernement et à cultiver d’intelligence. le discernement pour sortir de l’inconséquence, de l’irresponsabilité, de l’ignorance, des illusions, des croyances, des préjugés et des jugements.

 

Mais ce travail sur soi pour développer nos qualités personnelles ne suffit pas.

Les capacités psychiques importantes des Archontes les rendent capables d'identifier les faiblesses des proches de leur cible, puis de les influencer.

Alors ces proches changent brusquement de comportement, se mettent à douter, à critiquer, trahissent leurs engagements, renient leur parole, s’emportent, se fâchent, attaquent et rompent toute relation.

Ils sont alors emprise et ne s’en rendent pas toujours compte. L’Archonte a trouvé en eux des fréquences qu’il active pour les manipuler. Il réussit ainsi à diviser pour régner.

 

C’est alors qu’il est impératif de pratiquer l’humilité, le lâcher-prise, le détachement et le pardon pour guérir nos blessures, nourrir nos vrais besoins, retrouver une relation ajustée avec les autres et de la fluidité avec la vie.

 

Il est possible de considérer que les Archontes se comportent comme des tailleurs de diamant qui travaillent pour que nous soyons amenés à nous recentrer sur notre Soi inaltérable et invariable.


Sur le plan physique, il est nécessaire de poser un cadre protecteur avec des limites claires. Mais sur les autres plans matériels, la séparation n’existe pas. Il n’y a que des dissonances.

 

En réalité, il n’y a pas de lutte entre la lumière et l’ombre. Pour sortir de l’obscurité, la seule action possible est de trouver la fréquence de la lumière authentique et d’augmenter l’intensité de son rayonnement

 

Exemple de pratiques.

Celui qui souhaite développer une qualité doit se focaliser sur l’objectif, trouver des ressources intérieures et des moyens extérieurs puis poser les actions qui lui permettront de l’atteindre.

 

Dans la matière : écouter son corps, agir, s’entraîner, gérer sa santé, poser ses limites, trouver un logement, une activité lucrative, etc.

 

En énergétique : dégager les implants, se détendre, se concentrer, favoriser la libre circulation des fluides et des énergies, élargir sa perceptivité, augmenter la puissance de son rayonnement, etc.

 

Au niveau émotionnel : quitter les relations toxiques, guérir les blessures, libérer les mémoires, recentrer ses désirs sur ses besoins, cultiver le juste, le bon et le beau, etc.

 

Sur le plan mental : lâcher les croyances, les opinions, les jugements, le contrôle, lâcher prise, être curieux, oser sortir des sentiers battus, être vrai, authentique, etc.

 

Les quatre niveaux de pratique peuvent se présenter successivement ou simultanément. La maîtrise consiste à revenir sans cesse dans le processus, comme un saumon qui remonte le cours d’une rivière pour retrouver son lieu de naissance.



5 vues0 commentaire

コメント


bottom of page