top of page

Croyez-vous aux extraterrestres ?


Voici une question piège qui est posée régulièrement.


Peu importe la réponse. Ce qui est important, c’est l’intention de celui qui la pose. Et dans ce cas, il y a deux possibilités.


  1. Celui qui questionne est sincère. C’est en général un enfant. La véritable question est alors à reformuler de la manière suivante : que savez-vous de l’existence des extraterrestres ? Il est difficile de répondre car celui qui pose la question reste malgré tout vulnérable aux croyances et n’a pas forcément les outils intellectuels pour enquêter sérieusement.

  2. Celui qui la pose est de mauvaise foi car son objectif n’est pas de rechercher la vérité. En réalité, il veut m’entraîner sur le terrain des croyances, démontrer mon immaturité intellectuelle et me discréditer par tous les moyens possibles.


L’existence d’extraterrestres sur Terre est un sujet hautement sensible. Ce que chacun répondra à cette question est très révélateur.


Il y a d’abord ceux qui affirment de bonne foi que c’est impossible. Soit la question ne les intéresse pas, soit ils sont carrément sceptiques car ils n’ont aucune expérience dans ce domaine. Ils s’en tiennent donc à la version officielle diffusée par les institutions.


Mais il existe des agences de désinformation très efficaces. Elles œuvrent par la censure (falsification ou disparition de preuves), les fausses informations, les amalgames, les contre-feux (la Terre plate, la ‘’secte’’ Rael), la création de groupes d’opposition contrôlée, l’infiltration de groupes existants pour créer des divisions internes ou avec d’autres groupes (‘’recherches sur les OVNIS’’). On retrouve les intimidations, les harcèlements, la diffamation, les pressions, les menaces, le discrédit voire élimination des témoins (les ‘’complotistes’’), les fausses pistes, etc.


Soit autant de méthodes destinées à égarer les recherches, à dissuader de les faire et surtout de les diffuser.



Mais il existe des scientifiques hors normes, des témoins authentiques, des contactés, des ‘’starseeds’’ et des faits troublants qui constituent pour le chercheur motivé un faisceau d’indices suffisant pour remettre en question la position officielle et tracer son chemin dans le maquis de la désinformation.


Ma conclusion est qu’il n’y a pas de fumée sans feu. Mais qu’il ne rien croire, et surtout pas la version officielle. La prudence est de rigueur. Seule l’expérience directe permet de vérifier la réalité du phénomène.


Je ne justifie pas l’absence de recherche ni le recours à des hypothèses non logiques, c’est à dire celles qui consistent à attribuer une origine extraterrestre à tous les phénomènes que nous ne comprenons pas.


Par exemple, une directive interdirait le transfert de technologie d’une civilisation stellaire vers une civilisation non stellaire. Ce qui rend la situation complexe vient du fait que cette technologie très avancée aurait été acquise et serait pilotée par des humains et non par des extraterrestres. Est-ce seulement de la science fiction ?



Dans tous les cas, il vaut mieux se préparer à la révélation de la vérité qui finira tôt ou tard à sortir de nos légendes et de nos mythes. Ce qui permettra à notre humanité d’élargir le cadre de sa culture, et d’entrer dans une nouvelle étape de son évolution.


Et pourquoi ne pas commencer ce voyage en explorant l'univers de notre propre conscience ?




5 vues0 commentaire

Comments


bottom of page