top of page

Religiosité technologique involutive ou évolution spirituelle, il faut choisir.

Avant tout, je précise que cette réflexion ne vise aucune religion, ni système de croyances mais plutôt une manière de penser et de se comporter qui entraîne toutes les dérives que nous ne pouvons que constater autour de nous dans nos sociétés soi-disant technologiquement avancées.

Il y a lieu de nuancer largement cette dangereuse autosatisfaction prosélyte, aveugle devant le risque d'involution technologique.


Commençons par définir ce qu’est une religion au sens large. Elle doit remplir plusieurs critères. Pour pouvoir rassembler une communauté autour de repères clairs et précis, il faut respecter les règles suivantes :

  • adhérer à une idéologie suprémaciste,

  • créer des rituels et des cérémonies,

  • mettre en place une organisation élitiste et pyramidale, normative, contraignante et répressive,

  • vouloir s’enrichir et dominer son secteur d'activité par tous les moyens possibles. Quoi qu'il en coûte, pour les autres évidemment,

  • rassembler les partisans, les fidèles autour d'un chef charismatique officiel, incontestable, assuré d'impunité, sachant qu’en général les véritables décisionnaires n’apparaissent jamais en public,

  • toujours masquer ses véritables intentions secrètes derrière une apparence respectable, honorable, souvent saupoudrée de bienfaisance humanitaire et de légalité, sachant que les organisations les plus puissantes se fabriquent des lois sur mesure,

  • être capable de discréditer et d'ostraciser les récalcitrants avant de les éliminer,

  • promettre le succès, la richesse et toutes sortes de faveurs et d'avantages à ceux qui se soumettent, obéissent et collaborent au système.


Je viens de décrire ce qui se passe avec la quasi totalité des acteurs de la course au pouvoir dans le domaine politique, social, économique, scientifique, religieux, qu’ils soient, ou non, officiels, légaux ou licites. Surtout ceux qui qualifient les autres de complotistes, de fanatiques ou de charlatans.


On parle de religion lorsque la prise de pouvoir vise le domaine spirituel. Tel est le cas des "ismes", qu’il s’agisse des religions traditionnelles qui ont plus ou moins réussi à faire oublier la manière dont elles se sont imposées jadis, comme des plus récentes idéologies totalitaires qui organisent la persécution de tous ceux qui pensent autrement et qui refusent de se soumettre à la pensée unique, à la loi du plus fort, à la loi du progrès, à la loi des élites, à la loi des affaires.


Il y a donc un problème de niveau de conscience. C’est ici que la véritable spiritualité intervient. En effet la logique de guerre, qui consiste toujours à diviser pour régner, n’alimente que la destruction, les guerres, la prolifération des armements et de tout ce qui est artificiel, des sciences sans conscience, au profit d’une minorité amorale et prédatrice qui tire ses marrons du feu qu’elle a créé.


Or la spiritualité prône des valeurs humaines issue d’une Haute Conscience de Soi. La spiritualité ne rejette pas les religions, mais elle leur enlève ce qui divise les Humains. Elle met en évidence ce qui les relie.


Quand la spiritualité s'émancipe du contrôle des masses, elle valorise la diversité des cultures, l'unité des Hommes dans leur diversité.


Elle magnifie le caractère sacré de la vie, et par conséquent favorise le naturel avant l'artificiel.


Sa devise est ainsi de réunir pour s’entendre, se comprendra et collaborer. Elle permet de passer de la stratégie des requins à celle des dauphins.


En pratique, l'approche spirituelle montre des solutions pour résoudre les différents entre individus comme entre les différents groupes humains.

Elle permet d'exprimer la beauté et la subtilité des Âmes dans l'Art et dans la culture.

La science permet de mieux comprendre les lois du vivant.

Les industries sont plus responsables et respectent notre environnement et tous ses règnes.

La science et la technique sont développées en équilibrant le besoin de profit avec les notions de service et de travail bien fait.


La société en évolution spirituelle s’inspire de modèles plus avancés de civilisation, ceux qui permettent de dépasser la logique des guerres et des conquêtes, de retrouver la véritable histoire de l’humanité et d’entrer enfin pacifiquement dans la communauté des civilisations stellaires et galactiques.




7 vues0 commentaire

Comments


bottom of page